Nuit des musées 2019 et Pierres en lumière

Le samedi 18 mai 2019, le Musée Louis-Philippe ouvre gratuitement ses portes au public de 20h à 23h 30. Les visiteurs pourront ainsi découvrir ou re-découvrir l’exposition L’élégance au féminin du XVIIIe siècle dans les collections du Musée Louis-Philippe. Cette année, le musée Louis-Philippe, participe de nouveau à l’opération conjointe du Ministère de la Culture et de la Communication et du ministère de L’Education Nationale qui s’intitule La classe, L’œuvre.


Cette opération a pour but d’établir un partenariat entre un établissement culturel et un établissement scolaire et permet aux élèves, d’une ou plusieurs classes, de découvrir les collections d’un musée à partir d’une œuvre dont ils se font le médiateur lors de la Nuit des Musées.
Parmi les tableaux de l’exposition L’élégance au féminin du XVIIIe siècle dans les collections du Musée Louis-Philippe, le portrait de la princesse de Lamballe est particulièrement caractéristique de cette période. Amie très proche de la reine Marie-Antoinette, elle était également la belle-fille du duc de Penthièvre, propriétaire du château d’Eu au XVIIIe siècle. Son portrait d’après Joseph Ducreux témoigne de l’importance du monde végétal jusque dans les coiffures.


Deux classes de l’école de Mers-les-Bains ont réinterprété selon l’inspiration de chacun ce thème floral à travers un travail sur la céramique qui sera exposé dans les salles du musée lors de cette soirée.
En parallèle à la Nuit des musées, et pour la quatrième année consécutive, le patrimoine historique de la Seine-Maritime se révèle autour des lumières le temps d’une soirée.


Co-organisées par le département de la Seine-Maritime et la délégation Normandie de la Fondation du Patrimoine, Pierres en Lumières fédèrent les initiatives locales de conservation et de mise en valeur d’édifices historiques, pour lesquelles bénévoles, associations de sauvegarde du patrimoine, particuliers et collectivités œuvrent.
Avec une importante campagne de restauration des couvertures et des charpentes de la Collégiale Notre-Dame et Saint-Laurent d’Eu qui débute, les lumières se posent sur les pierres de ce monument emblématique de la ville.
L’occasion de découvrir l’édifice autrement autour d’une visite, qui présentera œuvres, désordres et travaux de la flèche, du chœur et des bras du transept.


Nuit des musées de 20h à 23h30
Entrée gratuite
Renseignements au tél. : 02 27 28 20 76
Courriel : chateau-musee@ville-eu.fr

Pierres en Lumières
Accès portail occidental place Isabelle d’Orléans et Bragance
Entrée gratuite
21h30-23h
Début de la visite à 21h30

Ouverture de la saison 2019 au Musée Louis-Philippe

Le 15 mars prochain le Musée Louis-Philippe inaugure sa nouvelle saison avec une exposition intitulée « L’élégance au féminin : portraits de femmes du 18e siècle dans les collections du Musée Louis-Philippe. »
Le 18e siècle est une période assez méconnue de l’Histoire du château et, de ce fait, assez peu présente dans le parcours de visite. Les propriétaires successifs n’ont alors que peu ou pas du tout marqué le domaine de leur empreinte, à l’exception notable du duc de Penthièvre.

Le Musée possède toutefois une série de tableaux évoquant des personnalités du 18e siècle, notamment de magnifiques portraits féminins dont certains n’ont jamais été présentés au public.
Abordée sous l’angle de la mode et de la coiffure, l’exposition présente une série d’œuvres qui retrace l’évolution de la mode féminine à cette période, de la haute Fontange de la fin du règne de Louis XIV aux coiffures en pouf de la fin du 18e siècle, en passant par la mode des « petites têtes » sous Louis XV. De la duchesse de Bourgogne à Marie-Antoinette, des filles de Louis XV à la princesse de Lamballe, ce sont une vingtaine de portraits et de gravures qui vous permettront d’appréhender ce que fut la mode féminine du 18e siècle. Alors que le vestiaire masculin tend à se fixer et à se figer, la silhouette féminine, elle, se transforme à un rythme soutenu, jusque-là jamais atteint. Elle évolue vers plus de liberté et, surtout, plus de variété. Jamais le vestiaire féminin n’aura comporté autant de « styles » différents, dévoilant une nouvelle et constante recherche d’élégance et d’originalité dans le costume.